Comment secourir une personne qui fait un AVC ?

avc-accident-vasculaire-cerebral
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Première cause de mortalité chez les femmes, l’AVC touche 150 000 personnes chaque année, en France. Si les individus de plus de 75 ans sont majoritairement concernés (à 50%), les plus jeunes ne sont pas pour autant épargnés puisque 25% des victimes ont moins de 65 ans et 15% moins de 50 ans. C’est pourquoi il est important de savoir comment détecter un AVC, afin de pouvoir réagir au plus vite et d’augmenter les chances de survie des victimes.
De même, il existe des mesures préventives pour diminuer les risques et des traitements à suivre après un diagnostic. Et pour secourir une personne faisant un accident vasculaire cérébral, quelques gestes peuvent être réalisés en attendant l’arrivée des secours. Des gestes que l’on peut apprendre lors d’une formation, en ligne notamment. Chez Stoporisk E-learning, nous vous proposons justement des formations ouvertes et/ou à distance (FOAD) accessibles à un large public.

Comment détecter un accident vasculaire cérébral pour adopter les bons réflexes ?

Comme l’explique la Fédération Française de Cardiologie, « l’AVC résulte de l’obstruction ou de la rupture d’un vaisseau transportant le sang dans le cerveau ». Voilà pour le diagnostic. Mais comment le détecter quand il se produit ? Et surtout, comment porter secours à une victime ?
Plusieurs signes sont caractéristiques d’un accident vasculaire cérébral. Parmi eux, citons une faiblesse musculaire, un engourdissement du visage, d’un membre ou d’une partie du corps. Il y a aussi les troubles de la parole, de la vision, la perte de conscience, ou encore un mal de tête très violent. Si ces symptômes se produisent, il faut agir vite pour permettre une intervention dans les plus brefs délais des secours et limiter les séquelles. Ainsi, il est conseillé de mettre les victimes en position latérale de sécurité. Puis, il faut impérativement appeler le Samu (le 15).

Apprendre à identifier les signes et à bien agir lors d’une formation à distance

Comme détecter un AVC n’est pas évident lorsqu’on n’est pas médecin. C’est pour cela qu’il faut faire attention aux symptômes cités précédemment, qui permettent de faire un premier diagnostic. Il est également essentiel de prévenir le SAMU pour qu’il puisse intervenir rapidement pour prendre en charge une victime. Et pour apprendre à réagir correctement, à identifier un accident vasculaire cérébral, il est possible de se former et notamment, en ligne. En effet, cet accident est traité lors des formations au secourisme et en particulier, SST (Sauvetage Secourisme au Travail).
Grâce au e-learning, vous vous formez en ligne, où que vous soyez, en vous connectant sur une plateforme à distance. En période de confinement ou de crise sanitaire par exemple, c’est l’idéal. Une formation pratique sera nécessaire pour découvrir les gestes des premiers secours, mais la théorie peut être expliquée lors d’une FOAD.
Pour en savoir plus sur nos prestations en e-learning, n’hésitez pas à nous contacter.

A lire également :
elearning

Le e-learning de STOPORISK sur Parlons RH

Mettons l’e-learning au service de la formation en santé et sécurité au travail # e-learning, santé au travail, Sécurité https://www.parlonsrh.com/mettons-e-learning-au-service-de-la-formation-en-sante-et-la-securite-au-travail/ Une nouvelle méthode de développement des compétences a émergé depuis la crise sanitaire.

Lire la suite »